Le nouveau Sub Signo Martini !

Vendredi 25 Septembre 2021

Entre le retour sur les ordinations, le bilan des apostolats d’été, des partages éducatifs et un dossier détaillé sur le bénévolat, ce nouveau numéro du Sub Signo Martini ne vous laissera pas indifférent. Où, quand, comment et pourquoi s’engager ? Quel lien avec la vie théologale ? Quelle place accorder au jeune ? Autant de réflexions qu’un véritable florilège d’intervenant tenteront de présenter.

Au début de ce nouveau numéro, des extraits des homélies de Mgr Touvet et Mgr de Moulins-Beaufort permettent de revenir sur les ordinations. Le premier associe les attitudes extérieures du prêtres aux dispositions intérieures qui l’habitent : Le prêtre n’est qu’une poterie sans valeur qui renferme et distribue un trésor d’une valeur inestimable. Le second quand à lui rappelle que ce qui est à l’origine de l’appel est l’amour de Dieu pour les hommes : Chers amis, voilà ce qui doit monter en vous ce matin, ce que la célébration de ce jour fait apparaître au grand jour : que vous aimez Jésus, que le son de sa voix vous fait vibrer. Ce grand mystère doit selon lui nous inviter à voir dans chaque vocation un miracle.

Le dossier du numéro nous invite à réfléchir autour du thème du bénévolat. En se penchant sur le sens chrétien du bénévolat, Mgr Laurent Le Boulc’h montre comment l’intégrer à la vie baptismale. Une pause fraîcheur autour de deux témoignages permet de faire briller les yeux avant de s’intéresser à l’engagement des jeunes. Comme une apogée, Tugdual Derville, entre autre fondateur d’à Bras Ouverts, vient conclure ce feu d’artifice : “Le bénévolat chrétien, plutôt qu’une cerise d’altruisme sur le gâteau de sa vie personnelle, relève du grain de folie semé par l’Évangile au cœur de toute vie active.”

Vous découvrirez aussi des conseils pour prier en famille, pour accompagner son enfant dans son orientation professionnelle, un article sur la place de la préparation au mariage dans la vie du prêtre et une présentation d’une facette de la vie du séminaire : les charges.

Vous n’êtes pas encore abonné à Sub Signo Martini ?
C’est par ici :