Sub Signo Martini

Sous la bannière de saint Martin – la revue trimestrielle de la Communauté Saint-Martin

Notre revue se place sous le patronage de saint Martin, patron céleste de la Communauté. Lors des temps forts de l’année liturgique, le Sub Signo Martini veut être un soutien pour votre vie chrétienne autant qu’un lien avec notre famille spirituelle.

Quatre fois par an, en septembre, décembre, mars et juin, il vous propose :

  • Un enseignement spirituel pour bien vivre le temps liturgique
  • Un dossier spécial consacré aux grands thèmes de la foi et de la vie de l’Église
  • Une chronique familiale des événements marquants de la vie de la Communauté et de nos ministères
  • Des informations concernant nos activités : récollections, camps d’été

Découvrez en ligne un exemplaire de notre revue !

Sub Signo Martini – Hors-Série n°2

Saint Martin, le miséricordieux

Don Paul Préaux

Nous célébrons cette année 2016, le 1700ème anniversaire de la naissance de saint Martin (316-397). Année de grâce que nous voulons vivre au cœur de l’Année sainte de la Miséricorde décrétée par le Pape François. Quel beau signe de la Providence, puisque saint Martin est appelé en Orient : le Miséricordieux.

Il mérite cette appellation en raison de sa très grande charité tant vis-à-vis de Dieu que des pauvres. Dans les campagnes auprès des paysans païens comme à la Cour, dans la solitude de son monastère comme dans son évêché, Saint Martin manifeste toujours une humilité et une charité exemplaires ; persévérant toute sa vie dans le jeûne et la veille, « l’élan de son âme était toujours tourné vers le ciel ». S’il a une réelle conscience de sa pauvreté humaine, il croit de toutes ses forces que du cœur de la Trinité jaillit et coule sans cesse le grand fleuve de la miséricorde divine pour lui-même et pour tous les hommes, car la miséricorde « dépasse les frontières de l’Église ». « Jamais Martin n’a laissé passer une heure, un moment sans se livrer à la prière ou s’absorber dans la lecture, et encore, même en lisant ou en faisant autre chose, jamais il ne cessait de prier Dieu. Jamais personne n’a vu Martin s’irriter, ni s’émouvoir, ni s’affliger, ni rire. Toujours un, toujours le même, le visage resplendissant comme d’une joie céleste, il semblait en dehors de la nature humaine. Dans sa bouche, rien que le nom du Christ, dans son âme, rien qu’amour, paix et miséricorde ».

Saint Martin fut aussi le premier Confesseur (non martyr) objet d’un culte public en Occident. Ses Reliques attirèrent pendant de nombreux siècles des foules de pèlerins, et il est considéré comme le saint protecteur de la France, et aussi de la Communauté qui porte son nom depuis maintenant 40 ans (1976).

Que saint Martin, le soldat du Christ, le moine ermite, l’apôtre infatigable, le pasteur admirable, nous obtienne du Seigneur de vivre et de témoigner de Sa Miséricorde là où Dieu nous attend !

Un collectif de 20 prêtres engagés en France dans la Nouvelle Evangélisation présente le visage de Martin sous un angle original alors qu’est fêté son jubilé un peu partout en France. Modèle  d’un apostolat placé sous  le signe de la Miséricorde, les auteurs soulignent le côté très actuel  de cette figure de l’évangélisation tant pour les prêtres que pour les fidèles. Un outil sérieux et facile pour que chacun trouve sa place dans la mission. 

Don Paul PréauxModérateur général

Sub Signo Martini – Hors-Série n°1

Vouloir et former des prêtres

Don Louis-Hervé Guiny

Vouloir et former des prêtres. C’est une ambition bien audacieuse que d’aspirer et de vivre un tel ministère. Pourtant, à sa place, toute sa place et rien qu’à sa place, la Communauté Saint-Martin, de par le charisme de son fondateur a reçu pour mission de l’Église de former des prêtres prêts à servir les évêques dans leur ministère. Aujourd’hui, c’est plus de 100 prêtres qui ont été formé dans la communauté qui servent l’Église et 80 séminaristes qui se préparent à la servir. Au regard de la longue expérience de certaines traditions de formation sacerdotale, l’expérience de la Communauté semble bien petite : un peu moins de 40 ans. Qu’importe ! Les « petites pousses » peuvent enrichir le paysage ecclésiale. C’est dans cette optique que nous avons pensé ce hors-série sur la formation sacerdotale. Il reprend un certain nombre d’articles publiés dans la revue de la Communauté Saint-Martin depuis plus de 10 ans. Il était temps et peut-être utile je l’espère d’unifier ce travail en regroupant et en classant les articles afin de donner une vision plus générale de la manière dont est envisagée et vécue la formation des prêtres dans la communauté.

Don Louis-Hervé GuinyResponsable de la formation

Sub Signo Martini

Vidéos