Faut-il etre français pour rentrer a la Communaute Saint Martin ?

La Communauté Saint-Martin est de droit pontifical : elle est destinée à l’Église universelle, dans le monder entier. Actuellement, se trouvent au séminaire des séminaristes français, allemands, autrichiens et cubains.

  • Une communauté pour l’Église universelle

    Catholique, la Communauté Saint-Martin est par définition universelle. Elle a un caractère international aussi de par sa constitution : elle est de droit pontifical et propose des prêtres au service des évêques du monde entier. Ces deux éléments font d’elle une communauté qui dépasse largement le cadre national de la France ou d’autres pays. La Communauté Saint-Martin, ce sont des prêtres et diacres envoyés dans les Églises particulières du monde entier.

  • Une communauté avec une histoire internationale

    La Communauté Saint-Martin a été fondé par l’abbé Jean-François Guérin, prêtre du diocèse de Tours, très marqué par ses maîtres sulpiciens. Mais elle doit aussi beaucoup à l’Italie – car c’est l’archevêque de Gênes qui a avait accueilli le fondateur dans son diocèse pour cet « expérience » de fondation. Alors qu’elle est imprégnée d’une longue tradition de formation de prêtres à la française, l’ouverture pour l’Église universelle reste inscrite dans ses « gênes » par sa naissance.

  • Formation sacerdotale pour tous !

    La plupart des prêtres de la Communauté sont français ; aussi, le gros des missions qui leur ont été confiées se trouve en France. Pour un étranger, il est évidemment plus facile de devenir séminariste de la Communauté, s’il maîtrise déjà le français. Néanmoins, même l’intégration de séminaristes qui ne parlaient pas du tout le français a déjà été un succès.

    Actuellement, outre les français, il y a des séminaristes autrichiens, allemands et cubains.

La paroisse à Cuba

La communauté est ouverte à toutes les nationalités…