Nouveaux acolytes : dernière étape avant le diaconat

Dimanche 12 décembre 2021 – Dimanche de Gaudete

C’est une grande joie pour le séminaire. Dimanche 12 décembre, 7 séminaristes de sixième année ont été institués acolytes : Jean-Baptiste, Hubert, Jakob, Paul-Joseph et Antoine. Deux séminaristes étrangers sont quant à eux formés en vue d’un envoi en mission dans leurs diocèses. Joseph, pour la Chine et Gustav pour le diocèse de Stockholm. C’est le cardinal Anders Arborelius, évêque de Stockholm (le seul évêque de Suède) qui a fait le déplacement pour instituer ces sept frères acolytes. C’est la dernière étape avant l’ordination diaconale.

Les nouveaux acolytes !

Qu’est-ce qu’un acolyte ?

L’acolyte, c’est le serviteur. C’est la traduction du grec « akolouthos ». L’acolyte institué en vue du sacerdoce est donc au service de l’Eucharistie. C’est un « ministre extraordinaire de l’Eucharistie ». Il peut ainsi donner la communion et exposer le Saint-Sacrement. Il est au service de l’autel et du prêtre.

Dimanche de Gaudete

Traditionnellement, dans la Communauté, c’est lors de la messe du troisième dimanche de l’Avent, « Gaudete » (le dimanche de la joie), que les séminaristes de dernière année sont institués acolytes. Après la lecture de l’Évangile, les candidats sont appelés les uns après les autres. On présente alors aux futurs acolytes le calice et la patène. C’est le rite de « la porrection des instruments ».

Porrection des instruments – 2020

Action de grâce avant le diaconat

Quelques mois avant l’ordination diaconale, c’est aussi l’occasion de rendre grâce pour tout ce qu’on a reçu pendant sept ans de formation. C’est ce que confie Jakob : « Je me projette un peu déjà dans le ministère. Le temps du séminaire penche vers sa fin. Je sens que ça s’accélère. C’est peut-être le Seigneur qui veut que je profite encore des derniers mois au séminaire. C’est une invitation à le suivre et à aller plus loin encore. »

« J’ai eu la chance d’appartenir à deux promotions différentes. Les frères de ma première promo ont été ordonnés l’année dernière, et j’ai vu des changements non négligeables chez eux dans les derniers mois avant leur ordination. J’espère être autant ouvert à la grâce qu’eux ! »

Priez pour eux !