Voyage du séminaire en Suisse

Comme chaque année après les examens du premier semestre et avant le carême, le séminaire a fait ses bagages pour une semaine de vacances communautaires. Ce voyage annuel est un moment fort de la vie du séminaire : il permet l’exercice de la charité fraternelle par le fait de mieux se connaître, il est l’occasion de découvrir de nouvelles régions, et il propose une ouverture sur l’Église universelle par les rencontres ecclésiales qui le jalonnent.

C’est donc vers la Suisse que les séminaristes ont mis le cap cette année, accompagnés par don Louis-Hervé Guiny, don Pascal-André Dumont et don Jean-Rémi Lanavère – organisateurs du voyage – mais aussi de don Enguerrand de Lorgeril et don Augustin Azais, tandis que don Philippe Seys et don François-Régis Moreau gardaient la maison de formation. Et puisque la route est longue, c’est dans le Loir-et-Cher que le séminaire s’est d’abord arrêté. À travers les visites de Blois, de l’ancien séminaire de la Communauté à Candé-sur-Beuvron, ou encore de l’internat de Pontlevoy confié à la Communauté, les séminaristes ont pu s’imprégner davantage de la vie et de l’histoire de la Communauté Saint-Martin. Enfin, la visite des hospices de Beaune a achevé cette partie française.

En Suisse, le séminaire a d’abord posé ses valises à l’abbaye Saint Maurice, accueilli par ses chanoines. A la suite de saint Martin au IVème siècle, les séminaristes se sont rendus en pèlerinage au Champ des Martyrs d’Agaune, où fut massacrée la Légion Thébaine constituée de saint Maurice et de ses compagnons, à l’aube du IVème siècle, pour avoir refusé de commettre des actes anti-chrétiens.

Après ce temps fort, la journée du 5 février a été marquée par les visites d’une chocolaterie suisse et de la ville de Gruyères. Dans cette même journée, les séminaristes ont été accueillis à la Chartreuse de la Valsainte pour un moment essentiel de ce voyage. Outre l’immense privilège de visiter la Chartreuse, ils ont pu écouter le Père Prieur lors d’un entretien. Ce dernier les a exhortés à devenir des prêtres exemplaires et a rappelé l’importance d’une vie de prière qui soit une vraie relation d’intimité avec le Seigneur. Enfin, il a souligné la nécessité de l’accompagnement spirituel et de la vie communautaire pour demeurer fidèle à sa vocation.

Après cette riche journée, le séminaire a mis le cap vers Fribourg. Cette étape a été l’occasion de rencontres marquantes : avec les amis suisses de la Communauté, avec les moines Cisterciens de l’abbaye d’Hauterive, ou encore avec M. de Buman, ancien homme politique suisse qui les a entretenus des institutions helvétiques.

Enfin, sur l’inévitable chemin du retour vers Évron, les séminaristes ont fait une dernière halte à Annecy, où ils ont pu visiter la ville et se confier particulièrement à son pasteur, saint François de Sales, et à sainte Jeanne de Chantal, avant de retourner à la vie quotidienne.

Durant ce voyage, le séminaire a donc marché sur les pas de grands saints, et dans le sillage de différentes communautés : Carmélites de Beaune, Chanoines et Soeurs de Saint Maurice, Chartreux, Cisterciens, Visitandines… la diversité de ces rencontres les a fait grandir un peu plus dans l’amour de l’Église. C’est donc une semaine riche en découvertes culturelles, gustatives, fraternelles et spirituelles qui s’est achevée le 8 février, pour laisser place à la reprise des cours.

Blois, Candé et Pontlevoy

Saint Maurice

La chocolaterie et la Chartreuse

Fribourg

This post is also available in: Allemand