Le mois de janvier au séminaire

Les sessions inter-séminaires

Chaque année au début du mois de janvier, les séminaristes participent à des sessions organisées conjointement par les séminaires du Grand Ouest (Rennes, Nantes, Orléans et la Communauté Saint-Martin). Outre leur objectif de formation intellectuelle, ces sessions sont l’occasion de renforcer les liens fraternels entre des séminaristes qui, dans quelques années, partageront le ministère dans leurs différents diocèses.

Tandis que les séminaristes de première année étaient à Nantes pour une session consacrée à la maturité affective et au célibat, le séminaristes du second cycle (quatrième, cinquième et sixième années) se sont rendus à Montligeon pour une session sur les rapports entre l’Eglise et le monde. Les séminaristes ont pu y apprécier la qualité des conférences des différents intervenants et se nourrir de la prédication de Mgr Dominique Lebrun (archevêque de Rouen) et de Mgr Jean-Pierre Batut (évêque de Blois). Les thèmes abordés allaient de la constitution Gaudium et Spes du Concile Vatican II, en passant par le rapport entre l’Eglise et le monde dans l’Ecriture, jusqu’à des questions très actuelles comme le dialogue entre foi et raison, la nouvelle évangélisation, le transhumanisme ou le terrorisme.

L’Epiphanie

De retour à Evron, tout le séminaire a célébré l’Épiphanie, solennité de la « manifestation du Christ dans le monde ».

Don Louis-Hervé, responsable de la formation, a exhorté les séminaristes à imiter les roi mages qui n’ont pas eu peur de quitter leurs certitudes et leurs sécurités pour se mettre à la recherche du Seigneur. Il a ajouté : “Trouver Dieu passe pour chacun de nous par une attitude de confiance et d’humilité. Il faut se rendre à la crèche et offrir à Jésus notre cadeau ; ce à quoi nous tenons le plus : notre savoir, notre richesse, notre autonomie…”

En raison du calendrier liturgique, la Fête du Baptême du Seigneur était cette année remise au lendemain, lundi. Quoi de mieux que ces deux fêtes successives avant d’attaquer les examens !

La session d’examens

Les trois dernières semaines de janvier à la Maison de formation sont traditionnellement consacrées aux révisions et aux examens. Il s’agit pour tous les séminaristes de s’exercer à “rendre compte de l’espérance qui est en eux” (1 Pierre 3, 15), à exposer leur foi, son contenu, ses principes généraux et ses subtilités.

Si le sens chrétien des examens est facile à saisir pour les séminaristes du cycle de théologie, cela requiert un surcroît de foi pour les séminaristes du cycle de philosophie et pour les “nouveaux” que sont les propédeutiques : quels liens peut-il y avoir entre les philosophes présocratiques et le Christ, entre la logique et l’Ecriture Sainte, l’histoire de l’Eglise et la vie éternelle ?

Si l’intelligence de la foi a besoin du soutien des études, la recherche de la vérité ne reste pas pour autant une démarche seulement intellectuelle, car la Vérité est une personne : Jésus-Christ. La formation intellectuelle du futur prêtre n’est donc pas séparée de son expérience personnelle de Dieu. Celle-ci lui permet de dépasser une science purement notionnelle pour parvenir à une intelligence du cœur. Voilà de bonnes raisons de continuer à prier pour les séminaristes durant les examens !