Experts de la vie spirituelle

La formation à la vie spirituelle des futurs prêtres

Dans plusieurs de ses discours, le Pape Benoît XVI a rappelé l’importance de la prière dans la vie et le ministère du prêtre : s’il n’est pas demandé au prêtre d’être au fait de tous les courants de pensée actuels, il lui incombe en revanche d’être un expert de cette rencontre de l’homme avec Dieu. Comment la formation donnée à Candé répond-elle à cette exigence ?

Laisser l’Esprit prier en nous

Lorsqu’ils entrent dans notre Maison de formation, les séminaristes ont généralement une première expérience de la prière chrétienne individuelle, mais aussi communautaire et liturgique. Ils ont déjà éprouvé sa valeur dans la joie comme dans l’aridité d’un monologue apparemment insignifiant. Mais comme le rappelle saint Paul, « nous ne savons pas prier comme il faut », c’est l’Esprit lui-même qui nous l’apprend. Aussi l’apprentissage de la prière, expression spécifique de notre foi, de notre espérance et de notre amour de Dieu répondant au sien, n’est-il jamais terminé.

Former son discernement a l’ecole de la priere

Au cœur même de l’éducation des futurs prêtres, la formation à la prière est l’objet d’un soin tout particulier, notamment à la Communauté, où la vie d’oraison est indissociable des deux tables de la parole de Dieu et de l’Eucharistie. Cette école de la prière, tout en puisant aux sources spirituelles de la Tradition, tient compte des mentalités actuelles, des itinéraires de chacun et de la psychologie religieuse qui façonne l’être chrétien et la vocation sacerdotale des séminaristes. Son objectif est de les aider à approfondir, en la purifiant et en la corrigeant, leur relation personnelle au Dieu vivant et à s’ouvrir à la prière apostolique qui sera la leur dans le ministère. L’oraison restera en effet le moyen à privilégier pour enraciner dans la foi le discernement personnel et pastoral qui préside à la vie du prêtre.

C’est l’Esprit qui nous apprend à prier.

La vie spirituelle est centrale dans le ministère.

Désirer devenir des specialistes de la rencontre avec le Seigneur

Cette formation à la vie de prière se fait en interaction avec la formation théologique, la vie communautaire et fraternelle, la liturgie, l’initiation progressive au ministère sacerdotal.

Depuis le début de son pontificat, Benoît XVI ne cesse de rappeler la centralité de la vie spirituelle dans la vie et le ministère des prêtres, pour enrayer le danger de l’activisme. À l’heure où l’on s’interroge souvent sur l’avenir du ministère des prêtres, les exhortations du Pape sont là pour nous rappeler que les fidèles n’attendent des prêtres qu’une seule chose : qu’ils soient des experts de la vie spirituelle à laquelle tous les hommes sont appelés, c’est-à-dire qu’ils soient des spécialistes de la rencontre de l’homme avec Dieu. Si devant les tentations du relativisme, il n’est pas nécessaire que le prêtre connaisse tous les courants de pensée actuels et en mutation, il lui est en revanche demandé d’être un témoin de la Sagesse éternelle contenue dans la Parole révélée.

Former non seulement des maitres, mais aussi des temoins

Former des témoins et pas seulement des maîtres, comme le souhaitait Paul VI, voilà l’objectif de notre Maison de formation. C’est la raison pour laquelle la vie de prière structure entièrement chacune des journées. Elle s’y déploie de manière organique, se développant nouvellement chaque jour de l’aube au crépuscule de telle sorte que toute la personne, dans son être et dans son agir, y puise force et lumière.

Le témoignage s’enracine dans la vie de prière.

projet paroisse